Knights Menswear
About-Knights-Menswear-2.jpg

Modele taxe professionnelle maroc

Avant 2016, les entreprises agroalimentaires ont appuyé la TVA sans possibilité de déduire la TVA de certains intrants, car les produits agricoles ne relèvent pas du champ d`application de la TVA, ce qui a entraîné une taxe de vente automatique et non une taxe sur la valeur ajoutée réelle générée par une entreprise. Cette situation a rendu l`industrie agroalimentaire au Maroc non compétitive et a provoqué une croissance excessive des entreprises informelles. Afin de remédier à cette situation, la Loi de finances du 2016 a introduit une taxe sur les produits agricoles destinés au secteur agroalimentaire au Maroc. Par conséquent, et nonobstant les dispositions des articles 101 et 104 du code général des impôts, même s`il n`apparaît pas dans le prix d`achat des fruits et légumes non transformés localement, la TVA est désormais déductible. En général, le code fiscal marocain considère que tous les revenus et plus-values générés au Maroc sont assujettis à la fiscalité marocaine. Introduit par le décret n ° 2.11.63 du 20 mai 2011, ICE est un nouvel identificateur commun pour les entreprises et est destiné à être utilisé par différentes autorités au Maroc. À la suite de son application effective depuis 2014, l`article 8 de la loi 70-15 a modifié les dispositions de l`article 145 du code général des impôts pour mettre en évidence l`obligation des contribuables d`inclure dans leurs factures, ou des documents similaires, ainsi que dans les déclarations de revenus, ce nouveau identificateur commun. Par conséquent, les factures ne contenant pas la Cie ne confèrent pas au contribuable le droit de déduire la TVA d`un achat. Les sociétés sont taxées sur la différence entre leurs revenus et dépenses de négoce. Les frais d`entreprise encourus dans le fonctionnement de l`entreprise sont généralement déductibles, sauf exclusion expresse.

Des modifications ont également été apportées à certains articles du code fiscal. Afin de clarifier le sens de certains articles concernant le CIT, la loi 70-15 comprenait des modifications au code général des impôts du Maroc. Ces amendements concernent particulièrement les articles suivants: le Maroc a actuellement des conventions fiscales en vigueur avec l`Union du Maghreb arabe, l`Egypte, le Sénégal, le Gabon et la Guinée, et les accords sont à différents stades de développement avec 15 autres pays africains. Compte tenu des quelques conventions fiscales en vigueur, des efforts sont encore nécessaires pour soutenir les ambitions du Maroc en termes de coopération économique et sociale avec les pays africains.